Le stress au travail peut provoquer des troubles psychiatriques

Le stress au travail peut provoquer des troubles psychiatriques
Le stress au travail peut provoquer des troubles psychiatriques

Le stress au travail peut provoquer des dépressions graves ou des troubles anxieux chez les hommes et les femmes. Et le risque est doublé en cas de conditions de travail psychologiquement difficiles.

On sait depuis longtemps que 30 à 40% des travailleurs sont exposés au stress dans le cadre de leur travail. Mais pour la première fois, une étude scientifiquement rigoureuse indique clairement lien entre les conditions de travail et le risque de troubles psychiatriques.

Menée par Maria Melchior, du Medical Research Council (UK Londres) et de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (FR Inserm), cette vaste recherche concerne 891 personnes dont la santé générale a été suivie régulièrement dès l’âge de 3 (trois) ans et jusqu’à 32 ans en Nouvelle-Zélande. La durée exceptionnelle de cette étude a permis d’exclure les personnes souffrant de troubles avant leur entrée dans le monde du travail.

Les chercheurs ont cherché les corrélations entre une pathologie psychiatrique et les conditions de travail abordées par 4 dimensions : l’intensité psychologique des exigences du travail, la marge de décision laissée au salarié, le soutien social dont ce dernier peut bénéficier dans l’entreprise et, enfin, l’importance de la sollicitation physique de l’emploi.

Globalement, les résultats montrent que les hommes ont des conditions de travail plus exigeantes sur les plans psychologique et physique que les femmes, ainsi que d’un moindre suport social.

Or, la charge psychologique du travail est la seule condition de travail a être corrélée significativement avec la présence de troubles anxieux ou de dépressions. Les salariés vivant des conditions psychologiques les plus difficiles présentent un risque de dépression majeure nettement augmenté par rapport aux travailleurs les moins « chargés ». Ce risque supplémentaire est de 83% pour les femmes et de près de 300% pour les hommes !

Ces résultats démontrent indubitablement le lien entre les conditions de travail et les troubles psychiatriques. Ils écartent également l’hypothèse de la présence de ces troubles avant l’entrée dans la vie active. Le stress au travail augmente donc fortement le risque d’apparition de troubles sévères auprès de personnes auparavant en bonne santé. Cela souligne encore l’importance de la prévention et des actions visant à gérer et réduire la charge psychosociale du travail.

Source: Psychological Medecine d’août 2007 et Le Monde du 21 août 2007.

Share

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*