7% des Belges consultent un voyant

7% des Belges consultent un voyant
7% des Belges consultent un voyant

Selon une étude réalisée auprès de 601 Belges par le Crioc, Centre belge de recherche et d’information des organisations de consommateurs, neuf consommateurs sur dix ne croient pas aux phénomènes de para-sciences et huit sur dix déclarent qu’ils ne sont pas superstitieux. Ils ne consultent ni les guérisseurs, ni les voyants qu’ils les soupçonnent de malhonnêteté et d’abuser de la naïveté.

Une minorité pense que les voyant(e)s peuvent parfois aider les personnes en détresse et les personnes qui les consultent. Ils se décrivent comme superstitieux et croient également à l’astrologie, aux horoscopes, aux guérisseurs…

Selon cette étude, 7% consommateurs ont ainsi déjà consulté un(e) voyant(e) et 2% un guérisseur.

Pour leurs consultations, le prix moyen payé est, dans le premier cas, de 58 euros et, dans le second cas, de 21 euros. Toutefois, ce prix masque de fortes disparités et certaines consultations peuvent atteindre 2.500 €.

Quand ils se font abuser, ils sont peu nombreux à le signaler, souvent honteux de leur aventure, ne sachant vraisemblablement pas trop vers qui se tourner.

Recommandations

Je rejoins le Crioc dans ses recommandations : « Le marché de la voyance et plus largement de l’ésotérisme est peu réglementé. Or ces services sont souvent prestés dans un moment psychologiquement difficile pour le consommateur et bien des vendeurs n’hésitent pas à abuser de la faiblesse du consommateur. C’est pourquoi un encadrement particulier doit être mis en place, tant en matière réglementaire – plus de transparence dans les pratiques commerciales – qu’en terme de contrôle ».

Pour lire l’étude complète « Voyances, guérisseurs et para-sciences« .

Share

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*