Nouveautés

Avoir un patron difficile

Vous avez un patron difficile voire impossible? C’est une source de stress parmi les plus importantes au travail. En effet, il a un certain pouvoir sur vous et, parfois, il peut en abuser. Beaucoup tendent à accuser leur chef d’être maladroit, hostile, colérique voire carrément dangereux ou fou. Que cela soit justifié ou non, en tant que partie prenante de cette relation pénible, vous avez pas mal de cartes en main pour faire évoluer la situation.

Une petite histoire

On raconte que Bouddha était comme à son habitude en train de méditer au pied de son arbre quand un homme en colère arriva et l’insulta. Bouddha ne réagit pas, continuant sa méditation. L’homme s’énerva de plus belle et finit par demander quel genre d’homme était ce Bouddha qui ne réagissait pas aux insultes. Bouddha répondit alors : « Si on donne un cadeau à quelqu’un qui le refuse, à qui appartient le cadeau ? ». Face à quelqu’un d’irrationnel ou agressif, on peut toujours refuser le « cadeau ». Laissons la colère à celui qui est en colère, ne la prenons pas personnellement. Un peu comme s’il nous éclairait avec de la lumière rouge, en serions-nous affecté?, deviendrions-nous rouge de colère?

Gérer et agir

Gérer ses émotions n’est pas toujours suffisant et il faut parfois également gérer les conséquences que cette relation peut avoir sur sa propre vie. Il est alors nécessaire d’agir pour se protéger, tant d’un point de vue professionnel que personnel. Ces actions doivent être décidées comme lors d’une partie d’échecs : avec intelligence et anticipation. « Comment va-t-il réagir ? » est la question cruciale.

En effet, même des personnes irascibles, émotionnelles ou irrationnelles sont toujours, d’une manière ou d’une autre, prévisibles. La seule condition est de les connaître quelque peu, de savoir ce qui les fait réagir et comment, ce qui les motive et les amuse… Comme lors d’un exercice de risk management, on va rechercher des informations (auprès de la secrétaire par exemple), les analyser et faire de la prédiction (ce qui peut se révéler aussi très amusant).

Une relation permanente

Patron difficile et colériqueBeaucoup attendent trop de leur chef. Celui-ci n’est pas parfait, il a lui aussi énormément d’attentes et ce n’est pas un ami. C’est un manager. Et comme tout manager, il doit soutenir  les membres de son équipe et leur donner les ressources nécessaires. Et ce qu’il attend de vous est que vous l’aidiez à atteindre vos/ses objectifs.

Sans oublier que lui aussi, il a un boss et peut-être une relation difficile avec lui. Des attentes exagérées ne peuvent qu’entraîner insatisfaction ou frustration. De part et d’autre.

La relation avec son supérieur peut être difficile, voire pénible. Cette relation est particulière, elle concerne 2 personnes et pas forcément tout le service. Qu’est-ce qui fait la différence ? Pourquoi certains rient de la face rougeaude du boss en colère alors que d’autres seront terrifiés ?

Voilà des informations qui devraient éclairer sur son rôle, ses relations et ses possibilités de progrès dans son entreprise.

Avoir du soutien

Le pire de tout est la solitude. Seul un ermite peut s’en nourrir. La plupart des gens ont besoin de solidarité, d’échanges, de réconfort, de connivence. A plusieurs, on est plus fort, c’est bien connu. Dans l’entreprise, il existe de nombreuses personnes qui peuvent aider : le DRH (c’est aussi un Directeur, cela peut être inquiétant mais il a dès lors la possibilité d’agir), les collègues, les partenaires sociaux, le conseiller en prévention… Tous les gens un peu informés savent que la qualité du travail pâtit de mauvaises relations et cela peut faire du tort à tout le monde dans l’entreprise.

La fuite, une solution ?

Face à un patron ayant de vrais troubles de la personnalité, au sens psychologique, il importe de limiter les dégâts potentiels. Nul ne peut tenir longtemps en situation extrême et parfois la fuite peut se révéler l’unique porte de sortie, voire de sauvegarde.

Et toujours rester professionnel, préparer son futur, limiter les risques d’agression, conserver un maximum de preuves et veiller à avoir un ou des témoins.
La limite à ne pas franchir est sans aucun doute sa propre santé, son équilibre et son bien-être. Aucun travail, aucune relation destructrice ne justifie une mise en danger de sa santé.

Trucs & astuces

  • Toujours agir professionnellement, en toutes circonstances.
  • Rester constructif, rechercher en permanence à s’améliorer.
  • Ne pas diminuer votre productivité, feindre la maladie, ce qui compromettrait votre emploi.
  • Ne pas penser que vous êtes seul à avoir un patron difficile.
  • Trouver un conseiller, un coach, dans ou hors de votre entreprise.
  • Profiter de l’expérience d’autres personnes dans la même situation.
  • Ne pas attendre que votre boss change.
  • Ne pas entrer en escalade émotionnelle avec votre patron.
  • Prévoir une réunion avec votre chef pour aborder votre relation et envisager les pistes pour l’améliorer. Et surtout, concentrez-vous sur les actes, sur les comportements.
  • N’aller pas voir le chef de votre chef, sauf en dernier recours.
  • Ventiler, exprimer ses frustrations et colères, mais pas avec vos collègues.
  • Connaître ses limites et les faire respecter (au minimum les communiquer)
  • Trouver l’opportunité d’être muté dans un autre service.
  • Revoir votre CV, le mettre à jour va vous aider à mettre en avant vos compétences.
  • Soigner votre réseau pour augmenter les opportunités de trouver un meilleur emploi ailleurs.
  • Se focaliser seulement sur le négatif risque d’affecter votre santé.
  • Envisager de conserver les traces, les preuves du comportement inacceptable.
  • Penser à vous protéger. Inutile de vous détruire pour un boulot qui risque en plus de détruire votre carrière.
  • Documenter, conserver les preuves de vos réalisations et réussites.

Conclusion

Quelque soit votre niveau de difficulté, vivre avec un patron difficile est un challenge quotidien. Aidez-vous en restant toujours professionnel, irréprochable et sociable. Et surtout ne restez pas isolé.

Besoin d’un soutien, d’un conseil personnalisé? Savez-vous qu’en seulement quelques séances, de réels progrès sont possibles? Contactez-moi si vous voulez agir .

Remarque

Tous les patrons ne sont pas mauvais. Même si nous aimons nous plaindre de nos chefs, les sondages montrent régulièrement que la majorité des gens respecte leurs patrons. Leurs caractéristiques les plus appréciées sont :

  • Manager par l’exemple
  • La connaissance du business
  • Une éthique irréprochable
  • Leur intelligence et leurs compétences
  • La reconnaissance équitable de leur équipe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :